L’ART DE BRILLER EN SOCIETE 2

Vous êtes en pays étranger avec des natifs du pays, le pub vous sert d’arène pour votre expression orale mais vous avez l’impression d’être seul avec votre épée en bois face à de terrifiants gladiateurs armés de haches tranchantes. Alors, que faire quand vous vous disposez d’un vocabulaire très limité pour pouvoir communiquer ? Et bien, le mime et le langage gestuel prend ici une importance primordiale. Se remémorer que nous descendons du singe est en effet la meilleure des solutions. Exagérez n’importe quelle action, suppliez à genoux pour demander un service, lever les bras pour marquer votre satisfaction, faites votre meilleure tête d’abruti quand vous ne comprenez pas, etc… Après tout, les fous se font mieux comprendre que les intellectuels. Autre terrible épreuve : les pintes ! Il ne faut, en effet, jamais oublier que, comme au scrabble, les bières comptent double ici. Ainsi, vous risquez fort d’avoir l’impression de voir votre anglais s’améliorer de façon exponentielle en début de soirée avant de retrouver finalement votre ancestral niveau de primaire. Enfin, sachez que l’accent français est très sympathique pour les étrangers (ndlr : ma fierté d’avoir un accent poitevin neutre en France me donne l’avantage ou l’inconvénient, je ne sais pas, d’avoir un accent très prononcé dans les autres langues). Cela donne comme magnifique résultat (texte en version original) : « Oh ! You’ve got a so romantic accent! But could you repeat please? I didn’t understand.”

Le chemin est encore long…

Rate this post

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Allé en haut