LE TAUX DE CHANGE PARALLELE EN ARGENTINE

30/01/2013

Une des premières choses qui m’a vraiment frappé à Buenos Aires, et que je n’avais pas connu lors des deux précédentes visites, concerne ces cambistes de rue qui crient “Cambio, cambio!”.

Je ne comprenais vraiment pas l’intérêt d’aller échanger ses devises à un obscur inconnu dans la rue.

La raison, je l’ai découverte un peu plus tard en lisant le journal et en discutant avec les Argentins.

Avec cette nouvelle visite en Argentine, j’ai repris quelques habitudes dans quelques petits restaurants du quartier historique de San Telmo. J’ai pu constaté que le prix du menu avait pris un bon 30% d’inflation en deux ans.

Heureusement pour moi, l’euro (malgré la crise continentale) s’est réévalué dans des proportions similaires. Sinon, l’Argentine aurait rejoint la liste grandissante des pays qui furent un temps bon marché et qui sont devenus bien chers, à l’instar du Brésil.

On fait attention à ne pas dépenser n’importe comment quand même en Argentine, mais on peut continuer à se faire raisonnablement plaisir.

Revenons à nos moutons, le taux d’inflation argentin est particulièrement élevé et le gouvernement a très sérieusement réduit l’échange des pesos argentins en dollars avec une politique économique tournée vers la dévaluation. Je me rappelais qu’avant, je pouvais retirer des dollars américains dans les distributeurs automatiques, mais cette époque est belle et bien révolue.

Du coup, tous les pesos durement gagnés par le travailleur argentin perdent de leur valeur s’ils ne sont pas dépensés immédiatement, d’où l’intérêt d’avoir une monnaie forte pour se protéger du phénomène. C’est un phénomène ennuyeux pour mes amis argentins qui souhaiteraient sortir du pays et qui ont désormais plus de problèmes pour économiser avec cette monnaie.

 dollar_parallele_argentinePetite lecture d’un quotidien argentin avec le taux officiel du dollar et le parallèle

Il existe donc désormais un taux de change parallèle du dollar ; on  peut ainsi échanger des dollars pour environ 50%  de plus que le taux de change officiel.

C’est considérable! Imaginez, on vous offre 50% en plus sur tous vos achats.

Il est aussi possible de payer certains restaurants en dollars, euros ou reals brésiliens à de meilleurs taux. Je n’ai pas essayé mais j’ai vu plusieurs vitrines le proposant.

C’est peut-être une bonne idée de venir maintenant avec plus de devises que d’habitude.

change_montevideo

Taux de conversion des monnaies étrangères à Montevideo

A Montevideo, j’ai pu constaté à quel point le Peso argentin était devenu une monnaie faible, il s’achète 1/3 de plus que son prix de vente dans les points officiels, bien loin des rapports avec le dollar et l’euro.

Sachez au passage que vous pourrez retirer des dollars américains dans les distributeurs automatiques uruguayens avec votre carte de crédit étrangère. 😉

Evidemment, ce marché noir du dollar est officiellement illégal mais il est devenu monnaie courante.

Je ne fais aucune recommandation mais vous savez désormais que vos dollars peuvent valoir plus que ce que vous pensez en Argentine. 🙂

 

12 Commentaires

  1. Commentaire par Ryan Lesacados

    Ryan Lesacados Répodnre 16/02/2013 at 22:38

    Super intéressant comme article.

    Je dois partir rejoindre des amis en Argentine à la fin du mois, ils m’ont tous recommandé d’amener des dollars et non des euros pour être gagnant au change.

    • Commentaire par Pierre

      Pierre Répodnre 18/02/2013 at 18:40

      Oui c’est une bonne idée d’avoir une réserve de dollars en Amérique et tout particulièrement en Argentine en ce moment.
      N’hésite pas à faire signe si tu es dans le coin à la fin du mois! 😉

  2. Commentaire par Stéphanie

    Stéphanie Répodnre 19/02/2013 at 14:34

    Merci pour l’astuce, c’est sympa, je n’aurais jamais imaginer faire cela sans ton article ^^

  3. Commentaire par Armelle

    Armelle Répodnre 20/02/2013 at 08:46

    Très bon papier sur le contexte économique.

    Aurais tu la possibilité de faire un billet en comparant l’état d’esprit de la jeunesse en Europe et en Argentine?

    La jeunesse argentine est elle impactée par la crise?

    A titre perso, mais mon séjour était trop court, j’avais trouvé plus d’enthousiasme en Argentine
    qu’en France.

    • Commentaire par Pierre

      Pierre Répodnre 20/02/2013 at 22:12

      Je n’avais pas spécifiquement pensé à écrire sur ce sujet en particulier mais pourquoi pas.
      Disons que l’Argentine est en crise depuis 2001 et qu’ils sont habitués à la débrouille. Ils sont plus protégés que nous des récentes crises mais ils continuent à utiliser le système D et les emplois sont relativement mal payés je trouve, même si c’est plutôt facile d’en trouver.
      Et c’est quand même la grosse galère pour les Argentins pour voyager avec ce maudit Peso.
      Mais en règle générale, je trouve que les Sud Américains sont plus positifs de par la culture et parce qu’ils sont plus rodés à faire face aux galères.

  4. Commentaire par Leslie@Voyage Perou

    Leslie@Voyage Perou Répodnre 21/02/2013 at 00:56

    Incroyable quand même. Comme quoi chaque pays a ses subtilités, et chacun fait comme il peut pour s’en sortir 😉

    • Commentaire par Pierre

      Pierre Répodnre 30/03/2013 at 20:46

      Oui c’est fou. Les Argentins sont habitués à la débrouille depuis la crise de 2001.

  5. Commentaire par Kalagan

    Kalagan Répodnre 23/07/2013 at 09:57

    Quitte à retirer des euros au taux de change international puis de les convertir en pesos chez les “cambistes” (ça existe vraiment ce mot, ou c’est un néologisme franco-espagnol ?), si ça vaut autant le coup, alors je le ferais.

    • Commentaire par Pierre

      Pierre Répodnre 15/12/2013 at 00:19

      Gros bonus en perspective effectivement. 🙂
      Je crois que l’expression “cambiste” existe.

  6. Commentaire par Chloé & Murvin

    Chloé & Murvin Répodnre 14/12/2013 at 08:24

    Aaah le “cambio! cambio”! On vient de passer en Argentine, et le super taux n’est vraiment qu’à Buenos Aires où on a eu jusqu’à 9.50 pour 1 USD. Dans les autres villes ça descend assez vite. A Ushuaïa, ils ne semblaient pas trop intéressés par les dollars car des croisières avec des milliers de gringos arrivent régulièrement inondant le marché de dollars. Pour les futurs voyageurs, prenez des billets de 50 ou 100 et non froissés car ils valent plus chers que les 10 ou 20, nous n’avons pas trop compris pourquoi…
    Hasta pronto,

    Chloé et Murvin

    • Commentaire par Pierre

      Pierre Répodnre 15/12/2013 at 00:21

      Dans les grandes villes ça marche encore aux dernières nouvelles.
      Mais c’est bien possible que dans les zones inondées par les touristes qu’ils ne rencontrent ce même manque de devise. Merci du retour et des conseils!
      Ce augmente sacrément vite quand même. L’article ne date que du début de l’année.

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Allé en haut