ECONOMIES DE VOYAGE : EVITER LES PICKPOCKETS

06/02/2011

J’ai été éloigné de la blogosphère puisque mes débuts (ou plutôt mon retour) à Buenos Aires ne sont pas passés comme une lettre à la poste.

On a beau prendre de l’expérience, on reste parfois encore naïf par moment, d’où le titre du post.

Après une semaine, j’ai déjà eu le privilège de soutenir l’économie souterraine argentine en me faisant voler mon portefeuille dans le métro. J’étais au courant de ces pratiques; elles existent aussi en Europe et je suis généralement plus attentionné dans le métro.

Mais là j’ai vraiment eu affaire à un professionnel. Je l’avais pourtant détecté à côté de moi : homme en belle chemise, élégant, la quarantaine, les cheveux bien peignés en arrière. Ce qui m’avait mis la puce à l’oreille c’était le fait qu’il tenait autour de son avant-bras une veste noire alors que la chaleur était étouffante. Il était un peu trop proche de moi à mon goût et je vérifiais par deux fois mes poches. En sortant de la station de métro, je m’aperçus que David Copperfield avait sévi, et malgré ma méfiance, mon portefeuille s’était échappé de ma poche.

A vrai dire, je m’en sors pas trop mal. Au final, Je perds environ 100 pesos argentins, 40 euros, mon carnet de vaccination, une photocopie de passeport, une carte de crédit et un portefeuille imitation pneu du garage de ma ville natale. Sur le moment on se sent très c… Mais au final, c’est juste de l’argent (ennuyeux certes) et cela aurait pu être beaucoup plus dommageable si mon vrai passeport s’était trouvé dedans.

Au moins, l’expérience m’a appris quelques bases. Mettre son passeport en lieu sûr en est une. Je garde sur moi une photocopie si nécessaire et j’ai un scan du passeport dans ma boîte email. Ma carte de crédit moneybookers a disparu mais fort heureusement, je suis parti avec trois cartes différentes, il me reste une carte française et une carte anglaise. Je ne me rerouve donc pas à court de cash.

Je suis locataire depuis deux jours d’un joli studio dans le quartier de San Telmo (le quartier bohème Buenos Aires). La recherche fut extrêmement malchanceuse mais cela est une autre histoire. Après tout, les meilleurs souvenirs sont rarement des longs fleuves tranquilles.

5 Commentaires

  1. Commentaire par Fabrice

    Fabrice Répodnre 06/02/2011 at 19:01

    Désole pour l’incident….Il devait être très doué celui-là!
    Où planques-tu ton passeport d’habitude? Moi je le garde toujours avec moi dans une poche fermée par contre ou mon sac à dos.
    Quelle autre précaution prend-tu sinon?

    • Commentaire par dumas

      dumas Répodnre 21/04/2012 at 23:40

      Bonjour,

      J’ai trouvé depuis peu une très bonne solution, tous mes papiers et argent liquide sont à l’abri.

      Tu le trouveras sur ce site: pokin89.fr

      Depuis je voyage sans risques de vol ou perte de mes papiers.

      Salut.

      • Commentaire par Pierre

        Pierre Répodnre 24/04/2012 at 09:25

        Ca a l’air pas mal. Sinon, j’aime bien aussi la ceinture où l’on peut stocker des papiers ou billets.

  2. Commentaire par Pierre

    Pierre Répodnre 06/02/2011 at 19:17

    Ha ça arrive ce n’est pas ça qui nous empêche d’être heureux. Mon passeport était dans le locker de mon hostel. Sinon en trajet, j’aime bien l’avoir dans une poche zippée de mon sac à dos ou dans une poche zippée que tu mets autour du coup sous les vêtements si le sac va en soute. Après, je suis pas très précautionneux de nature, j’aime bien garder une grande part de spontanéité. J’essaie d’avoir du liquide dispersé en différents endroits (avoir quelque euros-dollars en stock peut toujours servir dans certains endroits) J’ai juste deux hantises: être sans papier (police-ambassade et tout le tralalala) et me retrouver sans le sou.

  3. Commentaire par Piotr

    Piotr Répodnre 24/03/2011 at 11:15

    Tu savais qui c’etait et il a quand meme reussit ^^ j’avoue, il devrait ouvrir un blog ce gars pour expliquer ses techniques, il ferait fortune legalement… ou presque ^^

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Allé en haut