BUENOS AIRES MERIDIAN TIME

Hola à tous ceux qui suivent !

J’ai donc décidé d’appliquer à moi-même les fruits de mes réflexions sur les modes de vie moins conventionnels tout en bénéficiant de mon expérience passée et de mes lectures sur comment voyager au mieux et moins cher.

Ce ne sera pas du vrai tourisme puisque je suis déjà passé par ici il y a deux ans et que je me projette désormais en autoentrepreneur.

Avant de partir, je me suis donc déclaré comme webmaster et traducteur en France à mon compte. Je verrai d’ici plusieurs mois comment tout cela évolue avant d’en tirer un premier bilan.

J’ai donc pris un aller Paris-Buenos Aires avec retour Buenos Aires-Londres (un open jaw : une méthode que j’expliquerai plus tard pour payer parfois moins cher ses tickets) pour un séjour de plus de trois mois.

Il me semblait nécessaire d’appliquer de manière concrète et en accord avec ma philosophie personnelle le passage à un mode de travail tout internet.

Il me tarde de retrouver le doux soleil argentin, ses vieilles sorties de nulle part introuvables en Europe, ses tangos chaleureux et intenses. L’idée simple de revoir les Peugeot impérissables de la génération de mes parents dans un  brouhaha typiquement latin me ravit.

AVANTAGES :

1) C’est l’été en Amérique du Sud, les journées sont longues et les gens plus détendus, tout à l’inverse de l’hémisphère Nord. De plus, pour faciliter tout cela, les Européens accèdent sans visa pendant trois mois aux pays d’Amérique du Sud.

2) Le coût de la vie, moindre qu’en Europe me permet d’amortir, si ce n’est plus, le prix du ticket d’avion. Par exemple, on peut aisément trouver une chambre au mois pour environ 150/200 euros au mois. Calculez ce que vous économisez chaque par rapport à si vous viviez à Paris ou à Londres, ce n’est pas subitement l’Eldorado mais les économies sont non négligeables si l’on reste quelques temps. Et la Bolivie ou encore le Pérou, par exemple, se situent à des niveaux de vie encore bien moindre.

3) La qualité de vie au Chili et en Argentine est très proche de celle observée en Europe. Je dirai même qu’on se sentirait plus proche des années 60/70 européennes avec ce côté plus anarchique et jouissif qui caractérise les jeunes démocraties. La sécurité ici est bonne, à moins de véritablement se comporter en véritable touriste dans les quartiers déshérités.

4) On trouve l’internet partout. On peut donc désormais gagner des euros et profiter de son fort pouvoir d’achat en vivant dans une zone bon marché. Plus besoin de travailler plus pour gagner plus.

4 Commentaires

  1. Commentaire par fabrice

    fabrice Répodnre at 11:30

    Salut Pierre!
    Je découvre ton blog et ton projet, et bon je ne peut qu’être en phase;-)
    A bientôt!

  2. Commentaire par Pierre

    Pierre Répodnre at 20:02

    Salut Fabrice!

    J’aime beaucoup ton blog. Je pense que partageons la même philosophie du voyage et de l’indépendance.
    Je revois certains de mes plans car le cours du Real brésilien a explosé récemment ce qui rend le Brésil aussi cher que les pays européens donc je n’y passerai pas un mois comme je l’avais envisagé. A suivre donc.

  3. Commentaire par fabrice

    fabrice Répodnre at 20:21

    Aussi cher que les pays européens? Quand même pas?

  4. Commentaire par Pierre

    Pierre Répodnre at 17:32

    Oui! Aussi cher! C’est fou, le Brésil était au même niveau de prix que l’Argentine il y a seulement deux ans. Mais le taux de conversion est passé de 1 euro pour 3 Reals brésiliens à 1 euro pour 2 Reals (énorme perte de pouvoir d’achat donc plus inflation galopante) tandis que le peso argentin est meilleur marché aujourd’hui.

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Allé en haut