CINQ RAISONS POUR VIVRE A BARCELONE

17/04/2012

La nourriture : le régime méditerranéen est connu pour apporter une espérance de vie meilleure. L’Espagne, en tant que pays latin offre une belle diversité culinaire et les tapas offre une convivialité exemplaire pour ceux ceux qui aiment partager un bon moment.

Le coût de la vie : Vous pouvez avoir une chambre avec les factures incluses pour environ 300 euros. A comparer avec les autres métropoles européennes. La crise a au moins ce côté positif, elle permet de positionner à la baisse le coût du logement.

Le climat : La côte méditerranéenne est là pour vous rappeler à quel point, comme dans la chanson d’Aznavour, la misère est moins pénible au soleil.

La vie culturelle et nocturne : Il y a toujours quelque chose à faire : bars, cinéma, culture, match de foot. N’oubliez pas que le rhytme espagnol est couche tard.

Le cosmopolisme : On entend un ensemble de langues divers : l’espagnol et le catalan évidemment, mais aussi un ensemble varié de langues européennes. Il est possible de prendre des cours de catalan gratuits via les centres de normalisation du catalan. J’étudie le catalan depuis deux mois et c’est un bon moyen d’appréhender la culture catalane et de s’intégrer.

Après plus de six mois de vie barcelonaise, je tire beaucoup de choses positives et je trouve toujours de nouvelles choses à découvrir. N’hésitez pas à passer dans le coin et à donner des nouvelles si l’idée vous en dit.

Crédits photos : Office du Tourisme de Barcelone

CINQ RAISONS POUR VIVRE A BARCELONE
2 étoiles sur 1 vote pour la page

15 Commentaires

  1. Commentaire par Xtinette

    Xtinette Répodnre 18/04/2012 at 14:39

    Tout me va aussi à Barcelone sauf l’idée de devoir déjeuner ver 15h !

    • Commentaire par Pierre

      Pierre Répodnre 18/04/2012 at 21:25

      Ha je comprends quand on n’a pas l’habitude 🙂
      Personnellement, je m’y fais bien avec la petite sieste par derrière quand il y a le temps.

  2. Commentaire par Bruno

    Bruno Répodnre 18/04/2012 at 18:20

    Ca semble alléchant, tu vis là-bas maintenant ?

    • Commentaire par Pierre

      Pierre Répodnre 18/04/2012 at 21:28

      Oui Bruno c’est ma base depuis un semestre. C’est une ville très commode avec un bon équilibre pour les voyageurs. Ce sera probablement ma « maison » quelques années même s’il est probable que je fasse quelques mois en dehors de temps à autre.

  3. Commentaire par Lucie

    Lucie Répodnre 20/04/2012 at 17:35

    Je compte venir explorer à Barcelone dans les mois à venir, mais je comprends en tout cas l’envie d’y vivre… Et puis en effet, le logement n’est pas cher… enfin, je suppose que les salaires ne sont pas hyper élevés non plus du coup, si?

    • Commentaire par Pierre

      Pierre Répodnre 20/04/2012 at 17:57

      Fais-moi signe si tu passes Lucie. Ca me ferait plaisir vu que je n’ai pas eu l’opportunité de te voir à Londres 🙂
      Oui, si tu compares avec les salaires londoniens, c’est plus bas. Le plus gros hic, c’est surtout de trouver un boulot, le taux de chômage est très élevé, tout particulièrement chez les jeunes.

  4. Commentaire par Aurélien

    Aurélien Répodnre 15/05/2012 at 19:42

    Barcelone est certainement une des villes les plus agréables en Europe.
    Le climat est top, la ville est grande et dynamique et il y a la mer!

    La nourriture est top.

  5. Commentaire par découvrir artiste

    découvrir artiste Répodnre 08/11/2013 at 17:06

    je vais partir vivre la bas un bout de temps, c’est toujours valable ton idée de se rencontrer ? ton article date un peu donc je sais pas si t’es encore dans le coin.

    • Commentaire par Pierre

      Pierre Répodnre 15/11/2013 at 20:21

      J’y habite toujours. N’hésite pas à me renvoyer un e-mail si tu veux boire un verre. 🙂

      • Commentaire par Xavier

        Xavier Répodnre 17/11/2013 at 18:42

        muy bien ce sera avec plaisir ! je te ferai signe alors ! Si tu connais des colocs sympa d’ailleurs ! j’en cherche une à partir de janvier 😉 ++

  6. Commentaire par de felices

    de felices Répodnre 24/12/2013 at 10:56

    bonjour, quels sont les quartiers sympa pour une famille près d’écoles internationales ? merci

  7. Commentaire par Tara

    Tara Répodnre 25/09/2015 at 19:59

    Jai récemment visité barcelone et jai adoré c tres beau, les gens sont sociables,simples et tres gentils, la ville est magnifique avec ces différents sites , jy retournerai sans hesiter ,jai meme’envie dy vivre

  8. ping de retour Devenir digital nomade et mettre sa vie dans un sac | Voyage Forever

  9. Commentaire par luigi

    luigi Répodnre 25/01/2018 at 20:07

    Barcelone, une ville dangereuse, infecte et sans grand intérêt. Les gens y sont maléduqués, incultes et ignorant dans de nombreux domaines, à commencer par la gastronomie. Ces bouffeurs de chips n’ont aucune idée de ce qu’est une bonne viande, aucune idée entre la différence entre le foie gras et le paté. La capitale est la championne du Monde (et oui la N°1) dans le monde en matière de vol (pickpocket), loin devant les villes maghrébines et américaines et même loin devant les principales villes du continents américano-latino.

    L’incivilité est inscrite dans les gênes des espagnols et particulièrement des catalans. Il sne respectent rien ni personnes, ils violent tous sans exception les règles de la circulation, ils t’insultent et te traitent immédiatement de « maleducado », comme s’ils avaient tout un complexe en regard à l’éducation de base que la plupart n’ont jamais eu.

    Ne parlons même pas de la propreté. A l’heure où tous les chinois font main basse sur les bars à tapas de quartier de Barcelone, car les espingouins n’y veulent plus travailler, on reconnait l’excellence chinoise, et le dynamisme qui sauvent, ou du moins, soutient l’économie de ce secteur d’activité en restant ouvert à tout heure alors que les espagnols, paresseux de naissance cherchent la moindre occasion pour se défiler: Pire que les Français!

    A part les heures d’ouverture et les jours d’ouverture des bar à tapas de cette capitale décadente, notons aussi que les bar tenus par des chinois proposent de meilleurs tapas que ceux tenus par les espagnols: D’un point de vue service, qualité des produits et surtout la manière de cuisiner. Les chinois ont tout copié mais ils le font mieux. (Ce n’est pas difficile quand on connaît le niveau des restaurants en Espagne, même les Anglais feraient mieux.

    Un bar à tapas tenu par des locaux se remarque immédiatement par la saleté au sol, les tables sales et l’absence totale de professionnalisme dans le service au client.
    Quant à l’art à Barcelone, il est victime d’une dérive très impressionnante. A part Gaudi qui a laissé sa trace et quelques immeubles de 1900 au centre ville, l’art n’a pas la même définition à Barcelone qu’ailleurs en Europe. En effet, laissé faire ses besoins à votre chien sur un place, et vous trouverez très rapidement quelques crétins locaux qui verront dans les excréments de votre meilleur ami une expression de l’art dans toute sa splendeur.

    Les « oeuvres d’art » sont réalisées par des illustres inconnus dénués de tout talent. La laideur trône partout: dans les parcs, dans les ronds-point, vers les plages. Le talent a fuit Barcelone.

    C’est comme décorer un plat avant de le servir, les espagnols sont aussi pauvres dans ce domaine que dans l’autre. Aucune imagination, aucune créativité. Cela se ressent également dans la décoration des appartements. Il vous suffit de visiter quelques appartements, j’en ai, pour ma part, visité plusieurs centaines en 15 ans: Le Paradis d’IKEA. Il faut dire qu’avec le peu de choix qu’ils ont à disposition, pas de place pour autre chose.

    C’est idem que dans les supermarchés. Si vous êtes habitués des hyper en France, la chute va être rude, très très rude. Cherchez du basilic: Impossible! du fenouil: Impossible! Ne parlez même pas de tournedos, ils ne savent même pas ce que c’est. IDEM pour les gigots d’agneaux, ils ressemblent à des cuisses de poulet nain.

    Si vous aimez bien manger et bien boire (DE LA QUALITE) type « français », PASSEZ VOTRE CHEMIN, barcelone n’est pas fait pour vous.

    L’insécurité règne également partout: J’en veux pour preuve, en moins d’un an, on nous a cassé deux fois les vitres de notre voiture (totalement vide lors de ces actes). Nous n’avons pas laissé un objet qui aurait tenté ces crevures. Quartier San Marti, Quartier Les Corts.
    Une crevaison de pneu à un feu de signalisation (quartier artigues).
    Une attaque en pleine rue par des gitans à Badalona. Vandalisme de ma voiture.
    Un vol à l’arraché (ma montre). Quartier gothique.
    Je m’arrête là au risque de vous ennuyer avec des histoires de bousculades dans les boutiques, dans les rues, etc…

  10. Commentaire par Castagner

    Castagner Répodnre 25/01/2018 at 20:14

    Hola Luigi, tu oublies encore ceci:

    Les enfants des espagnols sont (parmi) les plus mal éduqués d’Europe, pas loin derrière ou devant les roumains et très proches de maghrébins (sauf que eux sont africains). Ils vous jettent des objets ou des détritus sur la voiture depuis les ponts et ils osent même poursuivre votre petit chien pour leur asséner des coups. Ils sont naturellement méchants (pas tous, mais une bonne partie).

    Côté travail: Barcelone est le paradis pour des étudiants fumeurs de cannabis (Barcelone étant la capitale mondiale des très pathétiques clubs de cannabis, dont l’activité est soutenue par la Maire, elle-même, indépendantiste Colau.

    La plupart des postes de travail sont destinés à des juniors sans expérience. SI vous avez un cursus brillant et avez fait de hautes études, passez également votre chemin Barcelone n’est pas pour vous. Pour ceux qui ne seraient pas d’accord avec ce constat, j’apprécierais qu’ils ne viennent pas me dire qu’ils ont vu des postes de Directeur et de CEO car ils omettraient de préciser que ces pseudo postes de dirigeants sont des titres ronflants qui cachent des salaires dignes du tiers-monde (30 à80 Keuros/an).

    N’oubliez pas non plus que de travailler avec des espagnols en général pose un « problème » surmontable, certes, mais un peu gênant. Si vous désirez entretenir des contacts professionnels ou amicaux, sociaux aves des locaux, comptez 10 à 15 ans de maturité en moins. Autrement dit, vous vous apercevrez qu’un espagnol de 40 ans, par exemple, a un « age de maturité » et un cursus de vie personnelle égale à une personne de 25 à 30 ans.

    Discutez avec une jeune espagnol de 30 ans, et vous aurez l’impression de discuter avec un ado.

    Outre le fait qu’une des raisons à cela réside dans le fait que ces pauvres hispaniques vivent encore à 30 ans chez papa et maman (une énorme majorité pour ne pas dire 100%), cet état de fait est dû à leur manque d’éducation, et quand bien même en auraient ils bénéficié, une pauvreté en culture générale transmise par leurs propres parents qui n’ont pas pu évoluer comme ils auraient pu le faire s’ils n’avaient pas eu le franquisme (ravageur)……le niveau de salaire des générations précédentes n’ont pas aidé non plus et donc ils n’ont pas pu voyager pour la plupart (sacré paradoxe), quand on sait que Christophe Colomb et bien d’autres Espagnols ont colonisés de nombreux pays dans le monde….Ils sont donc vides de l’intérieur, mais un vide sidéral et sidérant: Il est inutile de creuser quelque peu certains sujets, vous allez droit dans le mur!

    Alors qu’un individu lambda de 30 ans à déjà parcouru le monde, et s’est enrichi de moultes expériences professionnelles, l’Espagnol, au même âge, lui, ne sait même pas comment payer sa facture de téléphone ni même comment cuisiner.

    Un conseil : Intégrez vous si possible avec des personnes d’au moins 10 ans vos aînés, sinon votre frustration sera énorme.

    Enfin pour tout épicurien qui se respecte, vous aurez compris que ce n’est pas l’exception « El bouli » qui fera de la Catalunya le temple de la gastronomie.

    A cela s’ajoute une ambiance détestable depuis 2017, qui s’exprime comme du temps d’Hitler dans les années 30 avec des menaces de mort, des appels anonymes ou des raids organisés dans les petites boutiques tenues par des chefs d’entreprise qui ne respecteraient pas l’idéologie indépendantiste.

    La ville s’enlaidit de jour en jour avec des messages haineux placardés par les partis comme la CUP ou ceux qui soutiennent ces bandits et criminels tels que Junqera, Puigdemont, Colau, les Jordis.
    Des messages contre les touristes, contre tout ce qui n’est pas catalans. Des centaines d’entreprises s’en vont, et non des moindres! Laissant déjà des traces que le pays mettra longtemps à effacer. Baisse de la croissance, fuite de capitaux et appauvrissement d’une région qui, à part un PIB légèrement supérieur aux autres régions d’Espagne est renvoie l’image d’une région triste, inculte et malhonnête (pour les mensonges incessants promulguer par les indépendantistes).

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Allé en haut