L’agonie des programmes de fidélité aériens

31/08/2016

Les programmes de fidélité des compagnies aériennes ont sensiblement changé ces dernières années, souvent pour le pire. Le meilleur des programme jusqu’ici, American Advantage d’American Airlines (alliance One World), vient de subir une dévaluation massive en août. Les vols sur American Airlines rapportent en fonction du prix du ticket et les vols sur les compagnies partenaires ne rapportent plus que 25 en classe éco au lieu des traditionnels 100% garantis. Et il faut plus de miles pour réserver un vol que l’an dernier. Mon désormais ex-programme de fidélité préféré est maintenant devenu aussi intéressant que la carte Leclerc de ma grand-mère.

finnairAVANT (miles reçus avec Finnair)

finnair2APRES (ça pique pour les classes eco)

La stratégie que je conseillerais désormais, c’est le « pas de fidélité », même si j’avais déjà entamé le processus depuis longtemps. Désormais, je ne retiendrai plus mon souffle sur telle ou telle alliance car je saurai, de manière un peu près sûre, que je n’aurai quasiment jamais plus de 25% de miles en classe économique quel que soit le programme de fidélité, et que c’est maintenant l’enfer d’avoir le moindre statut élite quand on ne voyage pas en classe affaire. De manière paradoxale, il devient souvent plus facile de gagner des miles en dehors des vols qu’en volant sur leurs compagnies. J’ai par exemple bénéficié de 500 miles sur Iberia en allant dans un restaurant pas cher avec « La fourchette » alors que pour obtenir l’équivalent, j’aurais dû faire deux aller-retour Barcelone-Madrid.

D’un autre coté, ce n’est pas forcément un mal, je vais pouvoir me focaliser principalement sur le prix des billets et ne plus prendre en compte les bénéfices fluctuants de tel ou tel programme. Je vais tranquillement essayer (ce n’est pas toujours évident) de brûler les derniers miles restants qui dorment sur mes comptes.

Toutefois, je continuerai à regarder en détail le programme Flying Blue d’Air France (vous pouvez consulter mon guide pour mieux comprendre le programme qui est assez compliqué). En effet, c’est l’un des seuls programmes à s’être amélioré avec l’inclusion récente des Prix Mini en vol qualifiant notamment. Et comme ça reste la compagnie nationale, les Français ont quand même plus de chance de l’emprunter que d’autres. En étant astucieux, on peut encore se débrouiller à obtenir un statut élite et cumuler les miles. Bon, il ne faut pas non plus s’enthousiasmer et penser que c’est Byzance, Flying Blue avait été considérablement dévalué les années d’avant au point de devenir l’un des pires programmes. Mais l’effondrement des programmes concurrents pour les classes éco et les quelques petites améliorations récentes lui redonnent un peu d’attrait quand on sait l’optimiser (avec les vols qualifiants, les promos, l’American Express, etc.). C’est maintenant le seul programme que je considérai à l’avenir, avec peut-être celui d’Etihad, mais dont je doute qu’il reste aussi généreux à l’avenir. Je remarque que quasiment personne n’écrit dessus donc je continuerai à mette à jour mon guide en fonctions des changements puisque ça reste assez compliqué à déchiffrer. Reste toutefois qu’Air France a annoncé d’importantes « améliorations » (marketinguement parlant) à venir, ce qui historiquement, va généralement dans le mauvais sens. L’avenir nous le dira…

Notez ce post

4 Commentaires

  1. Commentaire par Kevin El Paso

    Kevin El Paso Répodnre 31/08/2016 at 20:36

    C’est sur que le gain de miles en voyageant en éco se fait de plus en plus dur. Parfois l’achat de miles peut-être intéressant si on à une idée précise de l’utilisation que l’on veut en faire et cela peut parfois être très intéressant. Il reste également la possibilité d’engranger des miles grâce aux programmes de fidélités hôteliers (Accor, Hilton…) et parfois lors de gros bonus, on peut accumuler plusieurs milliers de miles en 1 ou 2 nuits.

    • Commentaire par Pierre

      Pierre Répodnre 17/09/2016 at 18:04

      Le programme d’Accor est pas mal quand ils font leur grosse promo de points.
      L’achat de miles est quand même pas terrible sauf si on cherche la classe affaires. Les billets coûtant une fortune à l’achat. Acheter des miles peut être un idée dans ce cas.
      Il reste encore quelques astuces pour collecter des miles mais ça devient vraiment dur effectivement lorsque l’on voyage en classe éco.

  2. Commentaire par Ben

    Ben Répodnre 07/09/2016 at 07:38

    Bonjour,

    Je voudrais vous contacter mais je ne trouve pas votre email. Pouvez-vous me contacter sur mon adresse svp ?

    Merci

    Bien à vous,

  3. Commentaire par voyage de luxe au vietnam

    voyage de luxe au vietnam Répodnre 15/03/2017 at 04:00

    Par cet article, je l’ai appris L’agonie des programmes de fidélité aériens.
    Merci de partager ce mot significatif

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Allé en haut