Visas pour la Thaïlande

Les possibilités de visa en Thaïlande sont vastes. J’ai essayé d’identifier les principales possibilités pour séjourner en Thaïlande.

Exemption de visa de 30 jours (+ possibilité d’extension de 30 jours)

Solution la plus pratique pour quelques semaines de vacances, l’exemption de visa est ouverte à une quarantaine de pays dont la France, la Belgique et le Canada. L’exemption est même portée à 90 jours pour quelque pays sud-américains ainsi que pour la Corée du Sud.

Les douaniers vous donnent rapidement et gratuitement le tampon valable pour une durée de 30 jours (le jour d’arrivée étant compté comme jour 1). Normalement, vous devez justifier d’un justificatif de sortie du territoire dans les 30 jours. Dans la pratique, les douaniers ne le demandent généralement pas. Mais en revanche, certaines compagnies aériennes européennes peuvent faire du zèle sur ce thème. Vous pouvez achetez un ticket lowcost le moins cher possible, pour Kuala Lumpur par exemple, pour être complètement tranquille si vous avez seulement un aller ou un aller-retour sur une période supérieure à 30 jours.

Attention à l’abus d’exemption de visa par voie de terre. Cela reste à la discrétion du douanier mais un certain nombre de témoignages sur les forums indiquent qu’il est peu recommandé d’en faire plus de deux dans l’année. Ceux par voie aérienne soulèvent moins de drapeaux rouges.

Il est possible de faire une extension de 30 jours de l’exemption de visa en vous rendant dans un bureau du service de l’immigration dans l’une des principales villes de Thaïlande. Attendez-vous à avoir quelques heures d’attente si vous la faites à Bangkok. Cette extension coûte 1900 bahts.

Visa touriste simple entrée de deux mois (+ possibilité d’extension de 30 jours)

A faire dans une ambassade thaïlandaise (dans n’importe quel pays autre que la Thaïlande)

Il coûte 30 euros à l’ambassade de France mais il peut être fait dans une autre ambassade. Il est commun de le faire par exemple à l’ambassade thaïlandaise de Kuala Lumpur ou de Ventiane (les formalités y sont même un peu allégées) avant de visiter la Thaïlande.

A l’ambassade de Paris, ils demandent un justificatif d’un solde supérieur à 100 euros plus une preuve de réservation d’hôtel pour la moitié du séjour, ou un justificatif hébergement au moins.

Veuillez bien noter qu’une fois sorti du territoire, ce visa n’est plus valable et il faudra soit en refaire un nouveau, soit bénéficier d’une exemption de visa. Intéressant donc seulement si vous souhaitez passer entre 30 et 90 jours consécutifs en Thaïlande.

 

Visa touriste METV de 6 mois

A faire exclusivement à l’ambassade de votre pays de résidence

Ce visa bénéficie d’une bonne flexibilité puisqu’il permet de sortir et rentrer sans limite en Thaïlande pendant une période de six mois. Néanmoins, ce visa est plus lourd à obtenir en matière de conditions. Et il coûte 150 euros.

Il faut présenter un justificatif de banque montrant que vous détenez au moins 5000 euros sur votre compte courant pendant six mois consécutifs. Et c’est un peu là où le bas blesse, on parle uniquement du compte courant ce qui fait que si vous placez vos liquidités sur un livret A et même en ayant bien plus de 5000 euros vous l’avez dans l’os.

Veuillez noter également que devez sortir au moins une fois du pays dans les six mois puisque vous avez droit à deux mois consécutifs (+ possibilité d’extension d’un mois). Dans l’idée, ce visa est bien mais le critère de 5000 euros sur un compte courant est très limitant.

 

Visa étudiant

Une vois alternative pour rester un certain temps en Thaïlande consiste à suivre des cours dans une école agrée permettant d’obtenir un visa étudiant. Vous pouvez scrutez sur internet par exemple les écoles enseignant la langue thaïlandaise.

On trouve par exemple des école enseignant le thaï un jour par semaine pendant une année et qui vous permettront d’obtenir le visa ED pour un tarif d’environ 500 euros. C’est une solution avec un bon rapport qualité-prix qui vous permettra d’approfondir votre compréhension culturelle de la Thaïlande, sans avoir à faire de visa run pendant la durée de vos études

 

Visa retraite d’un an renouvelable (pour les plus de 50 ans)

Pour les plus de 50 ans, ils est possible d’obtenir un visa d’un an avec la possibilité de rester sur le territoire toute l’année à partir du moment où vous faites votre rapport de domiciliation tous les 3 mois à la police locale.

Visa Thai Elite de 5 à 20 ans

Si vous disposez d’un très bon capital et souhaitez réduire la tracasserie administrative au minimum, il est possible d’acheter un visa spécial via le site Thai Elite qui dépend du Ministère du Tourisme thaïlandais.

Ce visa offre un grand nombre d’avantages tels que l’accès aux lounges d’aéroport, un fast track à l’immigration et le rapport au services d’immigration en passant pour leurs bureaux sans avoir à faire la légendaire queues dans les bureaux du gouvernement. Et cerise sur le gâteau, vous bénéficiez d’un service de conciergerie du gouvernement pour tout ce qui concerne l’administration (demande d’ouverture de compte en banque, permis de conduire local, demande de visa travail, etc°

Vous avez un visa de 5 ans renouvelable automatiquement chaque année. Il est possible de bénéficier de ce visa spécial jusque pour une durée de 20 ans.

Mais évidemment, ceci a un coût considérable puisqu’il faut compter 500 000 bahts ( envrion 12 000 euros à la louche!) pour bénéficier d’un visa de cinq ans.

Le visa Elite Superior Extension est peut-être la meilleure option si vous comptez passer la prochaine décennie un bonne partie de votre temps en Thaïlande car ce visa de 20 ans (par tranche de 5 ans renouvelables) coûte 1 million de bahts. A ce prix-là, il faut avoir quelques certitudes de la rentabiliser. Néanmoins, en faisant les maths, si vous souhaitez résidez en Thaïlande sans avoir la pression des visas runs, ou bien possédez un business en ligne permettant de dégager des revenus réguliers, ce type de visa peut être considéré comme un investissement, vu les économies produites par la différence de coût de la vie.

Attention, malgré son coût, ce visa ne permet pas de travailler en Thaïlande. Vous êtes toujours dans la catégorie touriste, même si toute la charge administrative est faite pour être réduite au minimum.

 

Visas pour la Thaïlande
5 étoiles sur 1 vote pour la page
Allé en haut