LES QUATRE RAISONS POURQUOI JE VOYAGE SANS GUIDE DE VOYAGE

lonelyplanet_Pierre

J’ai vraiment du mal à savoir quel est l’immanquable d’une ville avec un guide.

Les guides de voyage ont la fâcheuse tendance à lister beaucoup de choses en gardant une certaine neutralité si bien qu’on a un peu du mal à choisir à définir ses priorités. C’est l’un des grands avantages des blogs de voyage sur les guides, on a un avis beaucoup plus tranché et humain sur les lieux à visiter.

Ca prend de la place dans le sac.

Si vous avez un seul guide, ça ira mais imaginez que vous ayez cinq à six guides différents pour tous les pays que vous allez visiter. Vous risquez d’alourdir conséquemment votre sac de voyage. Et comme dit le proverbe « Qui veut voyager loin ménage sa monture« . Personnellement, je suis très minimaliste dans ma conception du voyage donc je m’allège avec joie de tout ce qui n’est pas essentiel.

Néanmoins, si vous avez un smartphone ou une tablette mobile, il est possible d’avoir un vaste ensemble de guides sans encombrement supplémentaire.

Ca me force à prendre contact avec les locaux.

L’un des grands intérêts du voyage est pouvoir échanger avec les locaux. On apprend toujours plus en échangeant même si l’on ne maîtrise pas la langue du pays. Ca nous fait sortir de la zone de confort alors que le guide a tendance à nous confiner dans un espace plus sûr mais moins surprenant et beaucoup plus conventionnel.

A défaut de pouvoir converser avec les locaux, il sera toujours possible d’aller dans une office de tourisme ou de discuter avec le réceptionniste de l’endroit où vous séjournez. Un conseil personnalisé sera toujours plus efficace que n’importe quel livre.

Les prix sont souvent inexacts dans les pays à forte inflation.

Je regardais récemment un Lonely Planet vieux de trois ans sur l’Amérique du Sud. En seulement trois ans, les prix avaient grimpé de 30 à 40% en Argentine. Faire un budget prévisionnel à partir d’un guide légèrement daté peut ainsi coûter très cher. Pour les sorties nocturnes dans les grandes métropoles, il est aussi possible que vous soyez un peu dépassé rapidement avec votre « vieux » guide.

Faut-il se passer de guide voyage pour autant?

Je ne suis pas un intégriste anti-guide de voyage. Ca m’aurait par exemple été bien utile dans un pays comme l’Egypte où j’avais un temps limité, des connaissances linguistiques insuffisantes alors que la situation politique était explosive.

Néanmoins, hormis quelques cas particuliers, pour toutes les raisons citées précédemment, je n’utilise quasiment jamais de guide de voyage. De temps en temps, il m’arrive de feuilleter quelques pages dans uns auberge de jeunesse, pour voir au cas où j’aurais manqué quelque chose, mais guère plus en général. En revanche, je pense que si j’avais un smartphone ou une tablette comme j’en vois de plus en plus chez les voyageurs, je pense que je stockerais pas mal de guides pratiques sur la photo, le voyage pas cher ou autre.

Reste que pour moi, l’une des merveilles du voyage demeure la rencontre et aucun guide, même le meilleur du monde, ne sera capable de rivaliser.

Et vous, qu’en pensez-vous?

43 Commentaires

  1. Commentaire par Emz

    Emz Répodnre at 22:34

    I couldn’t agree more!

    • Commentaire par Pierre

      Pierre Répodnre at 17:06

      Tiens, une lectrice norvégienne 🙂

  2. Commentaire par Curieuse Voyageuse

    J’aime les guides de voyages pour commencer le voyage avant le départ principalement…
    J’en prends souvent avec moi dans mon sac, mais ils restent très souvent dans ledit sac: je les lis un peu le soir mais ne les suis jamais à la lettre! Et du coup, je vais souvent au hasard/à la rencontre des « locaux ».
    Une exception sur les courts week-ends: dans ces cas-là, je les épluche souvent de plus près.

    • Commentaire par Pierre

      Pierre Répodnre at 19:53

      Je plussoie Aurélie, ça dépanne bien quand même quand on a pas beaucoup de temps et qu’on connaît pas de locaux.

  3. Commentaire par Delphine

    Delphine Répodnre at 08:37

    Je pense qu’un guide de voyage n’est pas indispensable. Pendant notre voyage au long cours, nous avons eu entre les mains 3 ou 4 guides de voyage seulement car nous les trouvions dans les échanges de livres. Ca nous a principalement aidé pour la recherche d’un hostel – enfin pour situer le quartier backpacker et pour puiser quelques renseignements sur les us et coutumes du pays. Sinon, nous nous sommes très bien débrouiller sans. En plus avec Internet et les offices/agences de tourisme, on peut trouver des tas d’infos. Voyager sans le guide permet de ne pas être scotché dessus et de découvrir un peu à « l’arrache » la ville. J’aime bien juste me balader et voir où ça va me mener.

    • Commentaire par Pierre

      Pierre Répodnre at 20:22

      Pour les hostels, je passe passe pas Hostelbookers ou Hostelworld et j’ai toutes critiques des voyageurs précédents. Bien pratique pour choisir le bon hostel et réserver à l’avance.
      Je suis également un grand fan des visites à l’arrache les premiers jours. 🙂

  4. Commentaire par Haydée@Travelplugin

    Salut Pierre !
    Tu as bien raison, j’en parle dans l’à propos de mon blog … même si parfois cela vous réserve quelques surprises :).
    J’ai rencontré un couple tourdumondiste il y a un semaine ici au Vietnam, ils m’ont confirmé qu’au final ces guides ne leur servaient pas si ce n’est alourdir leur sac. Tu comprends encore mieux pourquoi ton article m’a interpellé.

    La première fois que je suis partie en Thaïlande, je ne suis partie que 2 semaines et j’ai eu le même problème que toi pour l’Egypte. Je me suis fait arnaquer du coup par une agence et je ne comprenais rien à ce qu’il se passait autour de moi, c’était ma première fois en Asie également.

    • Commentaire par Pierre

      Pierre Répodnre at 20:30

      Salut Haydée!
      On est sur la même longueur d’onde : pas indispensable la plupart mais ça peut être utile dans certains cas. 😉
      En gros, dans les cas où on peut difficilement faire autre chose que de l’activité touristique pure.

  5. Commentaire par Clement@Copenhague

    Clement@Copenhague Répodnre at 22:52

    C’est bien de vouloir se passer d’un guide touristique pour tous ceux qui veulent être économe…
    Je n’ai pas l’expérience d’engager un guide mais voyager sans guides vaut bien le coup. Il faille bien découvrir le petit monde autour de soi avec ses propres moyens de bord.

  6. Commentaire par Piotr

    Piotr Répodnre at 21:06

    L’avis des locaux et des voyageurs récents… c’est ce sur quoi je m’appuie. Comme tu le dis si bien, les guides sont souvent vite dépassés… sitôt parus, il y a déjà des coquilles ou la qualité de certains endroit tombent.

    Surtout, certains profitent de leur parution dans le lonely pour faire gonfleur leurs prix…

    • Commentaire par Pierre

      Pierre Répodnre at 22:42

      C’est pas faux le coup de l’augmentation des prix après parution. Il y en a qui en profitent pour faire les coquins. C’est un thème auquel je n’avais pas pensé.

  7. Commentaire par Rom@l'étranger

    Super article ! Je partage totalement votre avis, il vaut mieux se laisser guider par les conseils d’autres voyageurs et par l’aide des locaux.
    Penser quand même à faire quelques recherches avec le départ, notamment sur les prix.

  8. Commentaire par Stéphane@nouveau horizon

    sympa ton article !!
    Je ne pense pas de voyager sans guide…
    A mon avis, le guide nous aide à ne pas louper des sites incontournables, et puis, nous devons les comparer aux avis des internautes en ligne pour éviter de faire un voyage trop classique sans intérêt.

  9. Commentaire par tunimaal @ Blog de voyage au Japon

    Personnellement, au début je prenais un guide mais maintenant, ce que je fais c’est que dès que j’arrive à un endroit, je vais à l’office de tourisme et je récupère une carte et je regarde les évènements qui ont lieu. C’est gratuit et c’est mis à jour.

  10. Commentaire par Bruno

    Bruno Répodnre at 08:32

    Totallement d’accord ! Le contact avec la population locale, rien de mieux 😉

  11. Commentaire par Tanned@blog Islande

    Tanned@blog Islande Répodnre at 23:54

    Une façon de voir les choses, partir sans guide de voyage fait certainement croitre la dose de la découverte. Ps d’avant gout, pas de plans ni d’itinéraires pré-établis, ça libère de l’espace à l’imprévu et ça réserve souvent de belles surprises. A consommer avec modération 🙂

  12. Commentaire par Mari-France

    Mari-France Répodnre at 22:07

    En fait, je partage votre idée. Rien ne vaut de s’intégrer totalement à la vie des habitants et leur demander à eux des conseils. Ne sont-ils pas mieux à même de me dire ou manger et que visiter? Tout en prenant mes précautions bien sûr!!!

  13. Commentaire par Estelle Lemoine

    Estelle Lemoine Répodnre at 00:18

    Voyager c’est découvrir et pour découvrir il faut d’abord en avoir envie et volonté c’est pourquoi un guide n’y pourra être en rien.
    Avoir une carte géographique ou un google maps sur son téléphone est très suffisant
    Enfin pour moi voyager ce n’est pas un business que je dois fructifier selon un mode bien précis: le plus important c’est d’être libre et profiter de tout ce qui vous entour sans contrainte ou un plan avec des tâches à accomplir chaque les deux heures

    C’est un bon article, merci

  14. Commentaire par Sté d'astuces voyages

    Sté d'astuces voyages Répodnre at 07:30

    Salut!
    Alors,
    le smartphone ou la tablette qui comprend des guides, yes !
    l’échange avec les locaux, très bonne idée !
    Et pourtant, ça ne m’empêche pas de consulter le guide lors des préparatifs, pour le reste fions-nous à notre instinct et hop ! A l’aventure !!!

  15. Commentaire par julie

    julie Répodnre at 21:34

    J’ai fais pas mal de voyage et j’avoue que je prends jamais le guide, j’aime le faite de découvrir toute seule le pays que je visite et j’aime aussi avoir le contact avec les gens qui sont souvent de belles connaissances.

  16. Commentaire par Joe

    Joe Répodnre at 10:45

    C’est vrai que sans le guide de voyage on a une certaine sensation de liberté et de gout d’aventure mais pour ma part je fais quand même une liste mentale des principaux sites que je veux visiter avant de partir

  17. Commentaire par Jérémy

    Jérémy Répodnre at 16:11

    Effectivement, voyager sans guide, c’est un bon moyen de se forcer à aller vers les locaux, quitte à parler avec les mains.

    C’est comme cela qu’on a le plus de chances de faire des rencontres et de rendre un voyage inoubliable !

    • Commentaire par Pierre

      Pierre Répodnre at 10:29

      Complètement d’accord avec toi Jérémy.

  18. Commentaire par Lenaic@voyageur-attitude

    Voyager sans guide ne doit etre fait que quand on a le temps. On peut alors discuter et se rendre compte petit à petit des expériences d’autres voyageurs et de locaux, en suivant leurs conseils. Mais c’est vrai que pour un court séjour, le risque est de manquer un point principal. Et puis, suivre les guides implique de se retrouver avec tous les autres touristes.
    SURTOUT, ce que je déteste, c’est voir les photos des paysages que je vais visiter ! J’essaye toujours d’éviter de voir les photos ; je trouve que ca casse la magie des lieux..!!

    • Commentaire par Pierre

      Pierre Répodnre at 10:28

      C’est vrais que les images vont perdre de l’effet de surprise mais en même temps difficile d’y échapper et de faire le bon choix avant d’avoir visité à part par bouche à oreille.

  19. Commentaire par Tiphanya

    Tiphanya Répodnre at 20:29

    J’adore les avoir avant le voyage pour les lire et imaginer ce qui m’attend (même si je lis surtout les pages histoire, culture, cuisine, etc). Et pendant le voyage je trouve ça très pratique dans les pays avec une certaine barrière linguistique.
    Je me souviens qu’en Malaisie on m’a recommandé à plusieurs reprises un lieu que je n’arrivais pas du tout à situer. Finalement j’ai sorti le guide et il y avait un monde entre leur prononciation et l’écrit français…
    Je n’hésite pas non plus à écrire dessus, dans la phase de préparation et sur place.

    • Commentaire par Pierre

      Pierre Répodnre at 10:32

      Personnellement, j’aime bien lire Wikipédia après avoir visité un endroit afin d’en apprendre plus sur l’histoire et la culture. J’aime bien avoir un coup de foudre et approfondir.

  20. Commentaire par Claire

    Claire Répodnre at 15:59

    Comme vous tous je préfère voyager sans guide de voyage! Mais le problème, c’est qu’il est difficile d’optimiser son voyage et de trouver les bons coins ou les bons restos tout seul. L’idéal, c’est de trouver des locaux prêts à accueillir des voyageurs, à échanger et partager des centres d’intérêts. Si vous cherchez ces locaux, n’hésitez pas à vous rendre sur ww.good-spot.com; le tourisme en version collaborative!

  21. Commentaire par Thibaut ProfiterduMonde

    Pour moi, un guide est quand même utile pour :
    – être sûr d’aller voir les sites les plus importants
    – avoir une idée d’où aller manger si on ne sait vraiment pas où aller manger
    – apprendre quelques bases niveau langage et moeurs

    Sinon c’est sûr que l’idéal est de rencontrer et d’avoir des recommandations de gens qui connaissent vraiment la ville et qui ont du goût ! (ou en tout cas les mêmes que les vôtres)

  22. Commentaire par sophie

    sophie Répodnre at 07:34

    j’ajouterai que les hébergements sont souvent occupés par une nationalité majoritaire, ce qui n’est pas forcément le but de la manœuvre…
    que les pays évoluent tellement vite que les trois ans mis à ré-éditer le guide suffisent à ce que beaucoup d’établissement n’existent plus
    mais que la plupart des intervenants ici sont des voyageurs expérimentés, donc nous avons moins peur de l’inconnu, nous le recherchons. Les guides me rassuraient beaucoup à mes débuts, et pour toutes les raisons données ici je m’en passe allègrement aujourd’hui!!
    safe trip

  23. Commentaire par Cécile

    Cécile Répodnre at 13:01

    Pour ma part, je suis une grande adepte des guides de voyage, pas dans une démarche de les suivre à la lettre, mais j’adore feuilleter et lire et relire un guide avant de partir. Ca donne envie !
    Je n’ai jamais été confrontée à la problématique du poids de plusieurs guides dans la mesure où je fais plus d’expatriation que de voyages, mais je comprends que dans le cas de plusieurs guides, ce ne doit pas être très pratique effectivement !
    Sympa ton blog en tout cas, je retournerai faire un tour bientôt 🙂

    • Commentaire par Pierre

      Pierre Répodnre at 10:26

      C’est vrai que préparer un voyage c’est déjà voyager aussi.
      Reviens quand tu veux tu es la bienvenue ici. 🙂

  24. Commentaire par Carnet de voyage de Fredo !

    Salut Pierre !
    Je te rejoins sur le sujet ! Je n’ai jamais pris de guide pour mes voyages.
    A la limite je regarde sur le net avant de partir les lieux incontournables, mais c’est tout.
    Il y a aussi la fierté de se débrouiller seul et de ne pas dépendre d’un bouquin, ou de rester le nez collé dedans.
    Au départ c’était ma copine qui prenait un guide de voyage ! Voyant que je ne m’en servais pas, et elle non plus, on a abandonné ce bouquin… depuis notre nouveau guide c’est les gens que l’on rencontre !
    Merci beaucoup pour cette réflexion !

    Voyageusement

    Fredo du blog FestiVoyage…

    • Commentaire par Pierre

      Pierre Répodnre at 22:22

      En accord total avec toi Fredo! 🙂

  25. Commentaire par Romain@la Thailande et l'Asie

    Concernant le premier point il me parait maintenant facile avec internet de pouvoir se faire sa propre liste d’immanquable, comme tu le dis il y a les blogs voyages mais aussi les photos qui permettent de se donner un aperçu des lieux.

    Mais le guide reste la base, après à nous de choisir parmi les choix du guide, c’est là l’intérêt de préparer un minimum son voyage.

    Pour le 2e, 3e point et 4e point, peut pas mieux dire, même si pour notre part le guide est dans notre sac il nous sert avant tout pour avoir des idées d’hébergement et aussi (presque surtout) où manger, car si les prix diffèrent cela donne quand même une idée sur les lieux possibles.

    Donc certes ce n’est pas parfait mais ce n’est évidemment pas à suivre à l’aveugle, toujours garder une part de découverte, de curiosité, pour ma part c’et effectivement en sortant des sentiers battus qu’on a eu les rencontres les plus improbables, dans le bon sens du terme.

    • Commentaire par Pierre

      Pierre Répodnre at 22:19

      Je suis pas contre un guide mais j’ai appris à m’en passer.
      Pour l’hébergement et où manger tu as des sites comme hostelworld ou tripadvisor qui donné un paquets d’avis ce qui est bien pratique.

  26. Commentaire par MARIE

    MARIE Répodnre at 21:29

    Bien vu ! je voyage toujours sans guide, la meilleure façon de connaitre une ville s’est de s’y perdre… et éventuellement de demander son chemin à un beau mec ou une belle fille, ça dépend 😉

    • Commentaire par Pierre

      Pierre Répodnre at 22:48

      Comment joindre l’utile à l’agréable! 😀

  27. Commentaire par Claudia@Clo&Clem

    Claudia@Clo&Clem Répodnre at 11:45

    C’est exactement ça !

    Pour notre tour du monde on a décidé de voyager sans guide voyage. Avec les guides de voyage on se rend compte qu’on se retrouve toujours dans les mêmes endroits touristiques que tout le monde, les mêmes hôtels, les mêmes restaurants… On passe souvent à côté de l’imprévu. Notre meilleur guide de voyage ce sont les locaux ! Bon ok, parfois on galère, notamment pour la langue, mais quand même… 🙂

  28. Commentaire par tatie-gisele

    tatie-gisele Répodnre at 18:42

    J’ai voyagé près de 12 ans avec des guides, mais juste pour savoir si, à l’endroit ou je me trouvais, il n’y avait pas quelque chose à faire, à voir qui m’aurait échappé. Les premières années de mon voyage (je préfère ce terme à tour du monde), d’autant que j’ai fait des boucle,des retours arrière et pas de côté si nombreux que cela ne ressemble plus à un tour; les premières années donc je les ai faites avec une ami et notre guide c’était le bar du quartier à dix minutes de l’arrêt de bus, ou de moto-taxi-brousse-pousse-mousse-etc, et cela à toujours été, à mon avis, le meilleur plan, pour connaitre un bon hébergement, un bon resto, un bel endroit à voir, des gens sympas à rencontrer et plus généralement un bon plan!
    Alors oui au guide mais en pense-bête (que nous sommes).

  29. Commentaire par Maeva - Planète évasion

    Maeva - Planète évasion Répodnre at 13:25

    Si l’on se réfère à ce qu’on vit quotidiennement, il est évident qu’on a toujours besoin d’un petit guide pour avancer dans quelque chose mais à force où l’on abuse et qu’on le suit au pied de la lettre à chaque fois, on ne va pas du tout évoluer! C’est pour dire que pour bien s’épanouir de son voyage, les improvisations sont très conseillées (ça pimente l’aventure comme l’on dit). Bon, c’est mon avis mais l’on sait bien sûr qu’un avis peut varier d’une personne à une autre 🙂

  30. Commentaire par Gaël (Café du voyage)

    J’ai eu encore le vieux réflexe d’acheter un guide pour mon dernier voyage en Asie.
    Il m’a été utile quand même pour 2 choses :
    – connaître les liaisons entre les villes et les modes de transport, avec les noms des compagnies, sites web, voire horaires.
    – un ordre de grandeur des prix desdits transports : c’est bien pour ne pas se faire complètement arnaquer par le taxi entre l’aéroport et la ville quand on vient d’arrivée dans une nouvelle ville.

    Mais pour le prochain périple de 5 mois en Amérique du Sud , aventure totale! (enfin, pas vraiment, car maintenant avec le wifi partout on peut avoir les infos en particuliers via des bons blogs comme celui-ci 😉

Répondre à Thibaut ProfiterduMonde Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Allé en haut